HISTORIQUE

  : Ajouté le 18/1/2006 à 20:01

L'histoire BMW

(Bayerische Motoren Werke AG)

 

Elle était à l'origine un fabricant de moteurs d'avion. C'est ce que rappelle l'emblème de la marque : une hélice en mouvement sur fond de ciel.

À la suite de la défaite de l'Allemagne lors de la Première Guerre mondiale, il lui fut interdit de produire des avions ainsi que des moteurs pour ceux-ci... et donc elle fut forcée de se reconvertir.

La production de moteurs d'avions reprit dans les années 1930, d'abord avec la fabrication sous licence de moteurs Pratt & Whitney, puis avec le moteur radial BMW 801 qui équipa le Focke-Wulf FW 190.

Elle se diversifia et produisit des moteurs pour motocyclettes, camions et voitures.
En 1928, BMW rachète les usines Dixi, constructeur allemand situé à Eisenach et se lance dans l'assemblage de la minuscule Austin Seven anglaise dont Dixi avait obtenu les droits. C'est ainsi que naît en 1929 la 3/15 PS. La 303 lui succède.

Karl Sommer, un officier SS travaillant au Bureau Administratif et Économique à partir de 1942, a mentionné BMW en tête de liste des entreprises ayant pratiqué l'esclavage de prisonniers en Allemagne nazie. BMW admet avoir utilisé entre 25 et 30 000 prisonniers dont le salaire ridicule était reversé au trésor SS. La section allemande de Ford, Fordwerke, aurait recouru au mêmes pratiques avant même sa systématisation par le gouvernement nazi.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Soviétiques vandalisèrent les usines et s'emparèrent de la technologie de BMW, à l'instar des Britanniques, qui produisirent le modèle Bristol 400, à la brillante carrière, à partir de plans volés à BMW. La société dut se reconvertir dans la production de bicyclettes et d'équipements électro-ménagers. Ce n'est qu'en 1952 que la production d'automobiles reprit, avec des modèles faisant pâle figure à côté de leur concurrent direct, Mercedes-Benz.

La reprise en main de la gestion de la société par Herman Quandt, qui devint un des principaux actionnaires, réorienta radicalement la stratégie de l'entreprise, axée sur des modèles plus abordables et plus proche de la demande existante. Il fit table rase de la hiérarchie préexistante dans l'entreprise et institua un régime méritocratique dans la culture de l'entreprise, ce qui lui permit de connaître un essor sans précédent.

La BMW 1500 fut lancée au Salon Mécanique de 1961 à Francfort, qui tourna une page dans l'histoire de BMW, libérée de son passé.

Puis des véhicules eux-mêmes. (motos et voitures) Ces dernières firent gagner à la marque sa notoriété lors de confrontations sportives.

En 2005, BMW compte sept usines dans le monde (avec Mini, hors Rolls-Royce) :

  • Munich, inaugurée en 1950
  • Ratisbonne
  • Dingolfing
  • Oxford (usine de la Mini)
  • Spartanburg (Caroline du Nord, USA), inaugurée dans les années 90
  • Leipzig, inaugurée en 2005
  • Rosslyn, Afrique du sud
  • Ses sous tout-terrains sont fabriqués par Magna Steyr en Autriche à Graz

Partenaires

 

 

====

====

====

====

Tags :

» Catégorie HISTORIQUE
Lien permanent :: Envoyer à un ami

Ce qu'il faut savoir

  : Ajouté le 18/1/2006 à 20:10

 

Il faut savoir que les modèles de la marque furent identifiés par un nombre de 3 chiffres le premier correspondant à la catégorie de véhicule, le deux autres à la cylindrée du moteur (sauf exceptions) suivi d'une lettre indiquant le carburant utilisé ou le type de transmission. Les séries principales actuelles sont :

  • série 1 : « berline compacte »
  • série 3 : « berline familiale »
  • série 5 : « berline routière »
  • série 6 : « coupé Grand Tourisme» (remplacée un temps par série 8)
  • série 7 : « berline de prestige, haut de gamme »
  • série X3 : « Tout terrain de taille moyen et de luxe »
  • série X5 : « Grand tout terrain de luxe ou SUV »
  • série M : « Sportive de prestige » sur les série 3, 5 et 6 préparé par "Motorsport GMBH" filliale de BMW.


Les deux derniers chiffres représentant la cylindrée, avec quelques approximations à vocation "marketing" :

par exemples :
  • 318 = série 3 1,8 litre
  • 740 = série 7 4 litre

(Cette notation va d'ailleurs être reprise par Intel pour ses futurs Pentium 4 en lieu et place de l'habituelle fréquence.)

Le carburant de prédilection de la marque fut d'abord l'essence.
Pour ces modèles, un « i » en fin signifie, à injection.
Lorsqu'un « d » ou un « td » vient s'adjoindre à la fin du nombre du modèle, c'est qu'il s'agit d'un modèle à moteur diesel.

 

Tags :

» Catégorie Ce qu'il faut savoir
Lien permanent :: Envoyer à un ami

Future BMW Série 1 Cab

  : Ajouté le 18/1/2006 à 20:38

 

 

 

Concept préfigurant la prochaine BMW série 1.

Tags :

» Catégorie Série 1
Commentaires (149) :: Poster un commentaire :: Lien permanent :: Envoyer à un ami

<- Précedent :: Suivant | | ->

A propos du blogueur

Voici des photos de la marque BMW

Liens

• Accueil
• Voir mon profile
• Archives
• Email
• Blog RSS

Catégories

840 Ci
850 Csi
Ce qu'il faut savoir
Divers
HISTORIQUE
M3, M5, ...
Mini
Série 1
Série 3
Série 5 E60/E61
Série 6
Série 7
Série 8
Série Z : Roadsters et coupés
Videos
Williams BMW
X3, X5, ...

Amis

7
• benito
• debactu
• dragman20
• Kadehar
• mohabig
• MOTARD
• TRIUMFMOUDON

Liens

• BMW France
• HAMANN
• Report Motori
• La Centrale
• Michelin

Services

•

Sondage

| Contact author |